20 minutes de marches par jour réduit le risque de crise cardiaque

Une étude américaine révèle que l'augmentation de l'activité physique aux niveaux recommandés sur une période de six ans serait associée à un risque moindre d'insuffisance cardiaque.

Publicité
Publicité

© Adobe StockL'impact de l'activité physique sur l'insuffisance cardiaque, au fil des années. Des scientifiques de l'Université Johns Hopkins à Baltimore aux Etats-Unis ont révélé que l'instauration et l'augmentation d'une activité physique, même débuté à un âge moyen, seraient liées à un risque moindre d'insuffisance cardiaque.

150 minutes par semaine sont recommandées

L'insuffisance cardiaque est l'incapacité du muscle cardiaque à assurer correctement sa fonction de pompe et d'éjection du sang en raison d'une maladie cardiaque. Cette insuffisance peut toucher le cœur gauche, le cœur droit ou les deux. L'insuffisance cardiaque gauche se manifeste par une fatigue et un essoufflement rapide, parfois même au repos. L'insuffisance cardiaque droite se traduit par une dilatation des vaisseaux du cou (veines jugulaires), une augmentation de volume du foie, des œdèmes aux chevilles et aux jambes ainsi que par des troubles digestifs.

Publicité

On sait que les personnes physiquement actives ont moins de risques d'insuffisance cardiaque que celles qui sont moins actives, mais on ne connaît pas l'impact des changements dans les niveaux d'exercice physique au fil du temps sur ce risque. C'est pourquoi les chercheurs ont analysé les données de 11 351 participants à l'étude Atherosclerosis Risk in Communities (ARIC). Les sujets étaient âgés en moyenne de 60 ans et n'avaient aucun antécédent de maladie cardiovasculaire.

Les scientifiques ont vu 1750 cas d'insuffisance cardiaque sur une période médiane de suivi de 19 ans. Egalement, les chercheurs ont déterminé 3 niveaux d'activités : médiocre, intermédiaire et recommandé. Les niveaux recommandés publiés par l'American Heart Association étant de 75 minutes d'exercice vigoureux par semaine ou de 150 minutes d'exercice modéré par semaine, sois 20 minutes de marche par jour chaque semaine.

Les résultats ont montré que le risque d'insuffisance cardiaque a diminué d'environ 12% chez les participants ayant augmenté leur niveau d'activité physique de médiocre à intermédiaire ou recommandé, ou d'intermédiaire à recommandé, en comparaison avec ceux ayant des niveaux d'activité médiocres ou intermédiaires.

Egalement, le risque d'insuffisance cardiaque a augmenté de 18% chez les participants ayant diminué leurs niveaux d'activité physique, en comparaison avec ceux ayant des niveaux d'activité recommandés ou intermédiaires.

Une activité sportive pendant 6 ans réduirait le risque de 23%

L'auteur principal de l'étude, le professeur Chiadi Ndumele, a déclaré: "Nos résultats suggèrent que pratiquer une activité régulière de 150 minutes chaque semaine, d'activité modérée à vigoureuse, comme la marche rapide ou le vélo, pourrait suffir à réduire le risque d'insuffisance cardiaque de 31%". Il a aussi ajouté : "De plus, passer de l'inactivité totale aux niveaux d'activité recommandés sur une période de six ans à un âge moyen peut réduire le risque d'insuffisance cardiaque de 23%".

Les chercheurs soulignent que l'augmentation de l'activité sportive peut être un élément important dans les stratégies de prévention de l'insuffisance cardiaque.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité