2 médicaments confirment leur effet anti-calvitie

Publicité

Lors d'une étude, des chercheurs américains ont confirmé l'efficacité de deux médicaments dans la repousse des cheveux chez les personnes atteintes de calvitie.

Publicité

© FotoliaSelon une étude de la Columbia University, parue dans la revue Science Advances , deux médicaments déjà approuvés par l’Agence américaine du Médicament (FDA) pourraient favoriser la repousse des cheveux chez les personnes atteintes d'alopécie, notamment la calvitie masculine. Chez les humains, la perte de cheveux est caractérisée par l’incapacité des follicules pileux à croître appelée phase "anagène" une fois qu’ils ont passé la phase de repos appelée "télogène", comme le voudrait le cycle normal du cheveu.

Ces médicaments appelés les "inhibiteurs de Janus Kinase (JAK)" étaient déjà utilisés dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Leur force anti-alopécie : bloquer les voies et cellules immunitaires qui attaquent la base du follicule pileux et provoquent la chute de cheveux.

Publicité
Très peu de composés induisent une repousse si rapide

Le test a été effectué par voie locale sur des souris et des follicules de cheveux humains. L’application de ces médicaments directement sur la peau a provoqué une repousse confirmant la capacité des inhibiteurs de JAK à réveiller les follicules en phase de repos.
Traitées pendant 5 jours avec des inhibiteurs de JAK (ruxolitinib et tofactinib), des souris ont vu leurs poils repousser dans les 10 jours, contrairement aux souris non-traitées. Le même résultat a été constaté sur des follicules de cheveux humains greffés sur des souris.

"L’inhibition de la signalisation JAK redémarre l’anagène chez les souris", a confirmé l’étude. " Il y a très peu de composés permettant d’induire une repousse si rapidement" a conclu Le Dr Christiano de l’Université de Columbia.

Les effets du traitement en images :

© getty

Vidéo : l'alopécie

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité