11 médicaments sans ordonnance sur 62 ne sont pas dangereux

Publicité

Dans leur dernière édition de décembre/janvier, 60 millions de consommateurs qui a passé en revue 62 médicaments sans ordonnance révèle que seul 21% d'entre-eux seraient sans risque. 

Publicité

"Près d'un médicament sur 2 (45%) est à proscrire", c'est ce que révèle le magazine 60 millions de consommateurs dans leur dernière édition du mois de décembre/janvier. Après avoir évalué plus de 62 médicaments sans ordonnance parmi les plus vendus en 2015, les auteurs révèlent que 21% seulement seraient à privilégier, c'est-à-dire avec une balance bénéfice/risque ayant été jugée favorable.

L'importance de signaler le moindre effet indésirable

En ce qui concerne la catégorie rhume, mal de gorge et toux on retrouve sur le podium des gagnants : Calyptol inhalant®, Essence algérienne®. Pour les troubles digestifs : imodiumcaps®, Immodiumlingual®, Maalox maux d'estomac®, Forlax 10g®.

Publicité

Pour définir l'efficacité et jugé des effets indésirables le magazine s'est appuyé sur une recherche bibliographique médicale et internationale du Pr Jean-Paul Giroud, professeur en pharmacologie et membre de l'académie de médecine. Jusqu'ici presque aucune étude n'avait porté les risques d'effets indésirbales des médicaments libre en automédication. "C'est un trou noir au niveau statistiques, déclarent les auteurs du magazine, ni les médecins, ni les villes, ni les pharmacies, ni les patients ne semblent investis dans la pharmacovigilance".

Ils soulignent pourtant l'importance de signaler l'apparition d'un effet indésirable notamment sur le site sante.gouv.fr suite à la prise d'un médicament car cela permet de prévenir les autres consommateurs et enrichir les notices d'utilisation et "parvenir à une plus juste estimation de la fréquence des effets secondaires".

Publicité

Vidéo.Top 3 des médicaments homéopahiques anti-rhume

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité